Newsroom

Recherche cardio-vasculaire: Pacemakers sans sonde contre les arythmies

En dépit de grands succès dans le traitement des maladies cardio-vasculaires, on a toujours besoin de travaux de recherche. En raison de l’espérance de vie croissante, la Suisse compte de plus en plus de personnes atteintes de maladies cardio-vasculaires. Une experte explique quelles sont les questions à élucider pour l’utilisation des pacemakers sans sonde.

Il y a 60 ans, les premiers stimulateurs cardiaques (pacemakers) avaient la taille d’un palet de hockey sur glace. Depuis, ils se sont extrêmement miniaturisés. Dès 1970 apparut l’idée de stimulateurs cardiaques sans sonde. En effet, les sondes sont le point faible du système. 45 ans plus tard, on a réussi à implanter directement dans le coeur un minuscule pacemaker de la forme d’une capsule, entièrement dépourvu de sondes. «C’est le début d’une nouvelle ère des traitements par stimulateur cardiaque», dit la professeure Hildegard Tanner, rythmologue à l’Hôpital de l’Île à Berne.

Pacemaker sans sonde

Pour le moment, cette nouvelle technologie en est à ses débuts et les pacemakers miniatures ne sont disponibles que pour le ventricule droit (image). Or nombre de patients ont besoin d’un stimulateur double ou triple chambre. Il faudrait donc plusieurs petits appareils implantés dans le coeur, qui communiqueraient entre eux sans dépenser beaucoup d’énergie. D’après Hildegard Tanner, ce domaine de recherche est en pleine effervescence, car on peut imaginer à l’avenir d’utiliser de minuscules appareils du même genre pour soigner d’autres maladies de coeur, par exemple l’insuffisance cardiaque.

Article de notre magazine COEUR et ATTAQUE CÉRÉBRALE, août 2019

Cela pourrait vous intéresser aussi

Vous trouverez ici plus d’informations sur la recherche dans le domaine de l’attaque cérébrale.


En savoir plus

L'encouragement de la recherche par la Fondation Suisse de Cardiologie

Comment mieux soigner les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque? Quel est le rapport entre la fibrillation auriculaire et la démence vasculaire? Pourquoi le cœur des femmes bat-il autrement? Pourquoi imprimer le cœur d’un enfant avant d’opérer? La brochure sur la recherche permet de découvrir des aspects actuels de la recherche cardio-vasculaire en Suisse.

Commander ici

[Translate to Französisch:] spenden

Les dons contribuent à mieux comprendre les maladies cardio-vasculaires, les dépister plus tôt et les traiter avec plus d’efficacité. Vous aussi, aidez-nous.

Partager le site Internet