Newsroom

Recherche cardio-vasculaire: Des valves cardiaques à partir de tissus du patient

En dépit de grands succès dans le traitement des maladies cardio-vasculaires, on a toujours besoin de travaux de recherche. En raison de l’espérance de vie croissante, la Suisse compte de plus en plus de personnes atteintes de maladies cardio-vasculaires. Un expert explique quelles questions restent à élucider pour soigner les valves cardiaques endommagées.

Dans de nombreux domaines, la chirurgie cardiaque est actuellement influencée par les progrès de la cardiologie interventionnelle. Par exemple, dans des cas où il fallait autrefois procéder à une opération de pontage, on peut souvent aujourd’hui commencer par poser un stent. «La chirurgie cardiaque ne va pas disparaître dans les prochaines années», dit le professeur Thierry Carrel de l’Hôpital de l’Île à Berne. «On aura encore besoin de nombreuses interventions, mais elles seront beaucoup plus complexes, parce que les patients auront déjà été soignés par cathéter.»

Opération

Pour le moment, la chirurgie reste indispensable dans des domaines comme les cardiopathies congénitales ou les affections de l’artère aorte. Les matériaux utilisés pour les prothèses continuent à s’améliorer. La médecine régénérative fait par exemple des travaux de recherche sur des valves cardiaques qui se résorbent après avoir été implantées dans le coeur et remplacées par les tissus du patient. Il n’y aurait alors plus besoin d’anticoagulants. La chirurgie cardiaque est aussi de plus en plus personnalisée. On préfabrique par exemple des prothèses sur mesure pour chaque patient.

Article de notre magazine COEUR et ATTAQUE CÉRÉBRALE, août 2019

Cela pourrait vous intéresser aussi

Vous trouverez ici plus d’informations sur la recherche dans le domaine de l’hypertension artérielle.


En savoir plus

L'encouragement de la recherche par la Fondation Suisse de Cardiologie

Comment mieux soigner les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque? Quel est le rapport entre la fibrillation auriculaire et la démence vasculaire? Pourquoi le cœur des femmes bat-il autrement? Pourquoi imprimer le cœur d’un enfant avant d’opérer? La brochure sur la recherche permet de découvrir des aspects actuels de la recherche cardio-vasculaire en Suisse.

Commander ici

[Translate to Französisch:] spenden

Les dons contribuent à mieux comprendre les maladies cardio-vasculaires, les dépister plus tôt et les traiter avec plus d’efficacité. Vous aussi, aidez-nous.

Partager le site Internet