Autres défis


Hypertension artérielle

L'hypertension artérielle est une maladie très répandue qui, à défaut d'être traitée, lèse les parois internes des artères et finit par susciter l'une ou l'autres des maladies cardio-vasculaires que l'on connaît. Dans les pays occidentaux industrialisés, 20% de la population est concernée par l'hypertension artérielle. On sait déjà qu'une sévère réduction de la présence de sel dans l'alimentation constituerait l'une des mesures préventives les plus efficaces. Les chercheurs se penchent aussi sur les gènes qui seraient susceptibles de conditionner l'hypertension artérielle. D'autres chercheurs étudient l'effet des principaux médicaments antihypertenseurs sur divers groupes de patients.

Maladies des valvules cardiaques

Les malformations, les inflammations ou les pathologies des valves cardiaques causent immanquablement des troubles circulatoires pouvant conduire, dans les cas sévères, à l'insuffisance cardiaque, voire à la mort. La recherche s'intéresse surtout aux inflammations capables de causer des malformations valvulaires, au développement de valves artificielles capables de réduire le risque de formation de caillot, ainsi qu'aux alternatives à la pose de valves artificielles.

Cardiopathies congénitales

Près de 1% des nouveau-nés présente une cardiopathie congénitale. Si l'on ne traite pas ces enfants (il requièrent généralement plusieurs opérations), la plupart mourra au cours de la première année. Les chercheurs s'attachent à découvrir quels facteurs peuvent conduire à une malformation dans l'embryon déjà, comment diagnostiquer une malformation cardiaque en cours de grossesse, et comment améliorer encore le traitement.

Autrefois, le diagnostic «Votre enfant a une maladie cardiaque» signifiait pour beaucoup de parents qu'ils allaient perdre leur fils ou leur fille dans les premières années de sa vie. Il y a vingt ans encore, la plupart des enfants dont le ventricule gauche était sous-développé (hypoplasie du cœur gauche) en mouraient en effet. Aujourd'hui, grâce aux progrès des traitements et de la chirurgie, les chances des enfants cardiaques se sont notablement améliorées: la plupart d'entre eux atteignent l'âge adulte, généralement avec une bonne qualité de vie. Néanmoins, le diagnostic de cardiopathie congénitale pendant la grossesse ou chez le nouveau-né place les familles concernées face à des problèmes graves. La peur de perdre le petit être, l'angoisse à l'annonce d'une opération chirurgicale tourmentent les parents. Ils doivent composer avec le fait que leur enfant devra affronter dès le départ plus d'obstacles sur le chemin de la vie que d'autres enfants. Souvent, des opérations à cœur ouvert sont inévitables et bien des enfants cardiopathes auront encore besoin d'accompagnement médical à l'âge adulte et toute leur vie durant.


En savoir plus

Brochure 'La recherche scientifique'

La Fondation Suisse de Cardiologie soutient la recherche scientifique Regard sur la recherche cardio-vasculaire en Suisse. Édition 2015

Commander ici

Partager le site Internet