Attaque cérébrale

En Suisse, l'attaque cérébrale est la troisième cause de décès et la plus fréquente cause de handicap non congénital. Bien des souffrances et des séquelles pourraient être épargnées aux victimes si les témoins d'un tel accident réagissaient vite et bien.

Faits et chiffres attaque cérébrale

  • Chaque année, en Suisse, environ 16 000 personnes sont touchées par une attaque cérébrale.
  • L'attaque cérébrale est la troisième cause de décès en Suisse et dans le monde.
  • Seules 7 pour cent des victimes d'attaque cérébrale atteignent l'hôpital dans le délai de trois heures, critique pour entreprendre certaines mesures thérapeutiques.
  • Les chances de survie, et de n'avoir à souffrir d'aucun handicap ou aussi faible que possible, augmentent avec chaque minute gagnée pour la mise en oeuvre d'un traitement de l'urgence cérébrale.

Symptômes

L'attaque cérébrale se reconnaît dans la majorité des cas à un ou plusieurs des symptômes suivants:

  • Soudaine paralysie, troubles sensitifs ou affaiblissement, le plus souvent d’un seul côté du corps (visage, bras ou jambe)
  • Cécité subite (souvent d’un seul œil) ou vision double
  • Difficultés à parler ou à comprendre ce qui est dit
  • Vertiges violents et incapacité à marcher
  • Maux de tête soudains, inhabituels, intenses

Appeler le 144 immédiatement!

Test FAST

Le test FAST portant sur les trois symptômes principaux les plus faciles à détecter (paralysie de la moitié du visage ou d’un bras, difficultés à parler) aide les profanes à «faire leur diagnostic»..



Les signes d'alarme

L'attaque cérébrale n'est pas nécessairement un coup du sort auquel on serait livré sans défense. Chez un tiers des personnes, l’attaque cérébrale va d’abord se présenter au patient sous la forme d’un AIT. AIT étant l’abréviation d’Accident ischémique transitoire, un trouble passager de la circulation sanguine dans le cerveau. Un AIT déclenche des symptômes d’attaque cérébrale qui – différence avec la «vraie» attaque cérébrale – ne durent que quelques minutes. Les signes typiques en sont par exemple:

  • des troubles passagers de la sensibilité ou paralysie d’un bras, d’une main ou d’une jambe
  • des troubles transitoires du langage
  • des troubles transitoires de la vue (comme une vision double ou une brève perte de la vue d’un oeil)
  • des brusques vertiges rotatoires

Comme les symptômes d’AIT ne durent que peu de temps, ils ne seront peut-être pas reconnus en tant que signaux d’alarme. Pourtant, l’AIT est souvent le signe avant-coureur d’une véritable attaque cérébrale. C’est pourquoi il devrait provoquer une visite immédiate chez le médecin ou à l’hôpital.

Comment aider

  • Appelez dans tous les cas immédiatement le 144 et demandez un transfert à l’hôpital le plus proche équipé d’un centre cérébro-vasculaire (Stroke Center ou Stroke Unit) spécialisé dans le traitement des victimes d’attaque cérébrale.
  • Donnez l’adresse (ou l’emplacement précis), le nom et l’âge du patient.
  • Positionnez la personne ayant subi une attaque cérébrale sur le dos sur une surface dure ou sur le sol.
  • Dégrafez des vêtements trop serrés, cravate ou soutien-gorge.
  • Ne lui donnez ni médicaments, ni eau, il risque de s’étrangler.
  • La nuit, éclairez la maison, les escaliers, la porte d’entrée. Priez un voisin de guider l’ambulance pendant que vous restez auprès du patient et le rassurez.

Stroke Centers et Stroke Units

Dans les hôpitaux universitaires suisses et certains grands hôpitaux cantonaux, on trouve des équipes spécialisées dans le traitement des patients touchés par une attaque cérébrale. C’est ce que l’on appelle des Centres cérébrovasculaires, Stroke centers ou Stroke units. Ces unités disposent de personnel spécialement formé (Stroke teams) et de tous les dispositifs techniques pour un diagnostic immédiat et la mise en route sans délai du traitement approprié.

Des études montrent que les Stroke centers et les Stroke units obtiennent de bien meilleurs résultats pour ce qui est du nombre de décès, de l’autonomie des patients après une attaque cérébrale et de la brièveté des séjours hospitaliers.

Plus d'informations

Appli d'urgence HELP

L'appli «Urgence HELP»

Apprenez ou rafraîchissez les gestes qui sauvent en cas d'urgence cardio-circulatoire ou d'attaque cérébrale

En savoir plus

Set d'urgence-HELP

Le pratique set d'urgence HELP comprend une carte de contrôle au format carte de crédit, combiné à un passeport d'urgence et à une fiche d'information, sans oublier la présentation du Prix HELP.

Commander ici


Prévenir l’attaque cérébrale – reconnaître les symptômes

Prévenir l’attaque cérébrale – reconnaître les symptômes

Les attaques cérébrales auraient moins d'issues tragiques si l'on s'attachait à mieux les prévenir, si l'on savait en identifier sûrement et rapidement les signes précurseurs et les symptômes. La brochure vous dit tout sur le bon comportement en cas d'urgence, sur les méthodes diagnostiques et thérapeutiques.

Commander ici

Partager le site Internet