Prix-HELP 2011

En pratiquant la respiration artificielle et le massage cardiaque, ils ont sauvé la vie à Monsieur Hänggi: Ruud Janssen, Gwendolyn Janssen et Thomi Karrer
En pratiquant la respiration artificielle et le massage cardiaque, ils ont sauvé la vie à Monsieur Hänggi: Ruud Janssen, Gwendolyn Janssen et Thomi Karrer

Le 6 août 2010, Madame Hänggi a rendez-vous avec son mari non loin d'un restaurant. Peu avant d'arriver au point de rendez-vous, Monsieur Hänggi, 41 ans, s'effondre. Son fils qui l'accompagne a la bonne réaction: il court au restaurant tout proche, appelle à l'aide et alerte l'ambulance. Madame Hänggi, le restaurateur Thomi Karrer ainsi que Ruud et Gwendolyn Janssen réagissent eux aussi immédiatement et vont en toute hâte porter secours à la victime. Lorsqu'ils arrivent auprès du patient quelques minutes plus tard, celui-ci ne respire déjà plus. Nos lauréats pratiquent tout de suite la réanimation: Thomi Karrer se charge du massage cardiaque, l'épouse de la victime fait le bouche-à-bouche. Au bout d'un moment, Gwendolyn Janssen remplace l'épouse, puis Ruud Janssen continue le massage cardiaque à la place de Thomi Karrer pour que celui-ci puisse guider la REGA alertée. Par téléphone, les professionnels disent aux secouristes profanes de poursuivre le massage cardiaque et les insufflations au rythme de 30:2, ce qu'ils appliquent immédiatement. Entre-temps, la police puis l'ambulance arrivent sur les lieux et le personnel médical prend en charge les soins au patient. Un peu plus tard, l'hélicoptère de la REGA atterrit et l'équipe d'urgence prend la relève de la réanimation au bout d'environ 20 minutes. Plusieurs défibrillations sont pratiquées. Une fois l'état du patient stabilisé, l'hélicoptère le transporte à la Clinique universitaire de Bâle. Après un séjour à l'hôpital et près de quatre mois de réadaptation, la victime a pu rejoindre sa famille et son domicile en décembre 2010. Sa vie se poursuit aujourd'hui sans séquelles de l’accident.

Partager le site Internet