Newsroom

Une canne et une balle contre les rechutes

Après un infarctus du myocarde, on a besoin d’activité physique. En groupe, elle est contagieuse, comme nous l’avons observé dans le groupe de maintenance cardio-vasculaire Limmattal. Sandro Galli, son responsable, se démène pour son groupe.

Lorsque Sandro Galli prépare l’heure d’entraînement, il arrive lourdement chargé. Ses grands sacs sont de véritables pochettes surprises qui révèleront leurs secrets au cours de l’heure qui suit: anneaux, ballons, pucks, plots, bandes élastiques, cannes de hockey... Les membres auront fort à faire et transpireront abondamment.

Groupe de maintenance cardio-vasculaire
Ceux qui ont essayé veulent continuer: entraînement du groupe de maintenance cardio-vasculaire Limmattal.

Nous sommes dans le bâtiment de l’école Wolfsmatt à Dietikon, Zurich. Dehors, l’hiver est encore froid et la nuit tombe. Nous sommes en fait dans la salle de chant, car la salle de sport n’est disponible que pour les associations. C’est pourquoi il n’y a pas de vestiaires et qu’un piano trône dans l’angle de la salle, rappelant qu’elle est normalement utilisée tout autrement. Mais peu importe. «La taille de la salle est parfaite», dit Sandro Galli tout en distribuant des plots coniques jaunes et rouges d’un côté de la pièce. Ceux-ci forment deux buts pour l’échauffement.

Coup d’envoi du mini-foot
Entre-temps, les membres arrivent. Six messieurs échangent leurs bottes contre les chaussures de sport qu’ils ont apportées et suspendent leurs vestes et manteaux aux crochets. La bonne humeur est manifeste. «Nous sommes une véritable équipe», dit Tino Krüger avec enthousiasme avant d’entrer dans la salle avec ses collègues. À 57 ans, il est l’un des plus jeunes. Sandro Galli les attend avec un ballon. Il forme deux groupes et donne le coup d’envoi du mini-foot.

Groupe de maintenance cardio-vasculaire

Les membres du groupe de maintenance cardio-vasculaire partagent un destin similaire: après un infarctus du myocarde, ils ont dû retrouver confiance en eux et en leur corps, tester ce dont ils sont capables et se défaire de la peur d’une rechute. Tout cela demande du courage et un effort sur soi. Une fois qu’on a osé franchir le premier pas vers l’activité physique, les choses vont presque d’elles-mêmes, a constaté Sandro Galli en tant qu’entraîneur. Cependant, il a été bien surpris l’été dernier, lorsque le groupe a décidé de poursuivre l’entraînement sans lui pendant ses vacances. «Ils sont super motivés, c’est un vrai plaisir de travailler avec eux», dit-il.

Au début avec les parents
Le groupe de maintenance cardio-vasculaire Limmattal existe depuis plus de deux ans. Le cardiologue local Mihael Potocki avait pris l’initiative de sa création. La recherche d’un entraîneur se fit sur le site Internet des groupes de maintenance cardio-vasculaire et Sandro Galli se porta candidat. Il avait suivi une formation de cardiothérapeute et dirigeait déjà un groupe de maintenance cardio-vasculaire à Zurich. Au début, deux patients de Mihael Potocki étaient intéressés. Pour arriver à former un petit groupe, les parents de Sandro Galli participaient alors à l’entraînement. Les efforts ont porté leurs fruits: maintenant, huit hommes participent au cours hebdomadaire. «Une femme devrait venir nous rejoindre au printemps», dit le responsable.

Sandro Galli
«Le plaisir et la convivialité sont importants, faute de quoi la motivation à s’entraîner régulièrement manque.» Sandro Galli

Lorsqu’il fera plus doux, le groupe s’entraînera en plein air. La table de ping-pong qui se trouve dans la cour de l’école est alors au centre des activités et fournit une motivation supplémentaire. La convivialité a aussi sa place. Au printemps dernier, le groupe a passé une journée active sur les berges de la Limmat, à l’automne d’avant, une randonnée sportive a eu lieu sur le Lägern, de Regensdorf à Baden, à laquelle participait également Mihael Potocki. La récompense des randonneurs: une bière fraîche dans le parc du château de Schartenfels. La cohésion du groupe les motive.

Le détail qui change tout
Pendant l’heure d’entraînement, on voit que Sandro Galli prend plaisir à travailler avec son groupe. «Le plaisir et la convivialité sont essentiels» dit-il, «faute de quoi les participants ne viendraient pas longtemps». En fait, son entraînement est caché, explique-t-il. Les aspects ludiques, viser avec les anneaux, jouer au ballon, exercer sa force avec les bandes élastiques violettes, tout cela fait que l’activité physique est le détail qui change tout. Une autre raison de structurer les activités de manière aussi variée est que tous n’ont pas le même niveau d’entraînement. Parfois, c’est le sens de l’équilibre qui est au premier plan, d’autres fois l’endurance, de sorte que chacun est une fois plus, une fois moins sollicité. En fin d’heure, un jeu est à nouveau au programme: armé d’une canne d’unihockey et d’une balle, chacun s’efforce de renverser les blocs en bois de l’équipe adverse. On voit que les participants se sont donnés à fond, ils ont plus de mal à viser. Sandro Galli met un terme à la partie pour que tout le monde soit à l’heure chez soi.

Améliorer ses valeurs de santé
À présent, ils remettent leurs manteaux d’hiver. Tino Krüger est heureux que le groupe de maintenance cardio- vasculaire existe. Il y a un an et demi, il a été victime d’un infarctus du myocarde. C’est en réadaptation qu’il a appris l’importance et les bienfaits de l’activité physique pour lui et qu’il a compris qu’il voulait continuer en ce sens. Depuis, il laisse souvent la voiture de côté et se déplace à pied ou à vélo. Quelle chance d’avoir entendu parler du groupe de maintenance cardio- vasculaire Limmattal: «Dès la première heure, j’ai su que c’était exactement ce qu’il me fallait», raconte- t-il. En plus, lors des derniers examens médicaux, ses valeurs de santé s’étaient améliorées, ce qui booste encore plus son moral. On sent une bonne dose de fierté quand, avant de se mettre en route, il déclare: «Je suis sur la bonne voie».

Article de notre magazine COEUR et ATTAQUE CÉRÉBRALE, avril 2019

Vers le haut


Pour votre coeur - le groupe de maintenance régional

Les groupes de maintenance cardio-vasculaire permettent aux patients d'adopter de bonnes habitudes pour le reste de leur vie. La brochure indique les activités qu'offrent les groupes de maintenance. Participez-y, vous ne le regretterez jamais!

Commander ici

Partager le site Internet