Newsroom

Comment mettre plus de denrées saines au menu

Frieda Dähler aide les victimes d’infarctus à adopter une alimentation plus saine. Ses conseils nutritionnels ne contiennent pas d’interdits. Presque pas: elle connaît deux tabous.

Notre alimentation est quelque chose de très intime. Nous n’aimons pas qu’on nous dicte ce que nous allons manger ou non. Frieda Dähler le sait. C’est pourquoi ses entretiens commencent de manière très détendue, presque prudente. «Ce qu’il faut savoir, c’est qu’une alimentation bonne pour le cœur ne connaît pas d’interdits», dit-elle. Voilà qui laisse perplexe tous ceux qui croient qu’une diététicienne est une sorte de gouvernante stricte.

Frieda Dähler, diététicienne
«J’ai beaucoup de plaisir à manger. Cela fait partie de mon métier», dit Frieda Dähler.

À l’Hôpital de l’Île à Berne, elle accompagne les pati-ent-e-s cardiaques pendant la réadaptation ambulatoire. Le cours commence en groupe. Ensuite, Frieda Dähler approfondit différents thèmes individuellement. L’entretien personnel lui permet de déterminer les vœux et les buts de chaque patient-e.

Tous n’ont pas les mêmes objectifs: les un-e-s souhaitent perdre du poids, d’autres aimeraient tout simplement savoir ce qui est permis et ce qui ne l’est pas, qu’on leur donne des garde-fous clairs, même s’ils n’existent pas sous cette forme. Enfin, certain-e-s ne veulent pas modifier leur alimentation mais continuer à mener la vie qui leur reste comme à l’accoutumée. Cela aussi, Frieda Dähler l’accepte: «Au bout du compte, chacun est capitaine à bord de son bateau.»

À l’aide d’un questionnaire, elle détermine comment la personne se nourrit. Elle explique ensuite comment mettre plus de denrées saines au menu. Ses conseils se basent sur l’alimentation méditerranéenne, car celle-ci est considérée comme particulièrement bonne pour le cœur. Elle donne des conseils et des astuces pour y arriver dans la vie quotidienne. Beaucoup de choses sont à prendre en compte: le plaisir personnel, la vie sociale, le budget.

Pour Frieda Dähler, ses conseils sont un peu comme des étoiles: on ne pourra peut-être pas tout atteindre, mais elles montrent la voie. Malgré sa flexibilité, elle connaît deux tabous: premièrement, boire en permanence des boissons sucrées. Il est prouvé que c’est mauvais pour le cœur, explique-t-elle. Deuxièmement, les produits tout prêts, en particulier si quelqu’un ne cuisine jamais à la maison mais se nourrit presque exclusivement de pizzas et autres plats tout prêts.

Et elle-même? Elle a beaucoup de plaisir à manger, «je pense que cela fait partie de mon métier», dit-elle. Et bien sûr, de faire attention à son alimentation. Elle rit. Oui, avoue-t-elle, elle vérifie si son assiette contient des protéines, c’est inconscient, c’est la déformation professionnelle. Mais elle n’est pas crispée sur la nourriture. Elle mange aussi de la viande, mais elle préfère les légumes. Pas parce qu’ils sont si bons pour la santé, souligne-t-elle, mais tout simplement parce qu’elle les aime. 


En savoir plus

Manger de bon cœur – une alimentation saine pour le coeur et les vaisseaux

Les habitudes alimentaires jouent un rôle important pour la santé. L'alimentation méditerranéenne est particulièrement favorable au cœur et aux vaisseaux. En éditant cette brochure, nous souhaitons vous montrer la voie d'un comportement favorable au cœur et à une meilleure qualité de vie.

Commander ici

Partager le site Internet