Communiqués aux médias

Nos communiqués aux médias sont disponibles ici sous forme de fichiers accompagnés (le cas échéant) des illustrations correspondantes. Ils peuvent être librement repris et publiés. En cas d’utilisation de photos, prière de mentionner la source «Fondation Suisse de Cardiologie», Berne. Nous vous remercions de votre intérêt!

Un cinquième des victimes d’attaque cérébrale en meurt, un tiers reste handicapé. De nombreux décès et séquelles graves pourront être évités si plus de personnes connaissent les symptômes et la conduite à tenir. C’est pourquoi la Fondation Suisse de Cardiologie lance le 12 octobre la campagne nationale «Reconnaître l’attaque cérébrale. Sauver des vies.» >à l'article: Reconnaître l’attaque cérébrale. Sauver des vies.
Cette année, la Fondation Suisse de Cardiologie décerne son Prix de la recherche au professeur Giovanni G. Camici du Centre de cardiologie moléculaire de l’Université de Zurich. Ses travaux de recherche ont révélé des mécanismes génétiques qui entraînent des lésions des vaisseaux sanguins chez l’être humain. Ces découvertes vont contribuer à ce que nous puissions mieux nous protéger de l’infarctus du myocarde et de l’attaque cérébrale. >à l'article: Mieux protéger nos vaisseaux sanguins: Prix de la recherche 2020
Les maladies cardio-vasculaires et leurs facteurs de risque jouent un rôle important dans les décès liés au COVID-19. Deux études nationales recherchent les causes de ce phénomène de manière à pouvoir, à l’avenir, mieux protéger les patients lors d’une pandémie. La Fondation Suisse de Cardiologie soutient ces deux projets par 800’000 francs suisses au total. >à l'article: La Fondation soutient des projets de recherche nationaux contre le COVID-19
Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, les hôpitaux de Suisse et de toute l’Europe enregistrent une baisse du nombre de patients atteints d’attaque cérébrale ou d’infarctus du myocarde. Or l’infarctus du myocarde et l’attaque cérébrale sont des urgences: chaque minute compte. C’est pourquoi la Fondation Suisse de Cardiologie et la Société suisse de Cardiologie appellent la population à prendre au sérieux les signes d’alarme et à alerter immédiatement les secours au numéro d’appel d’urgence 144. >à l'article: En cas de soupçon d’infarctus du myocarde ou d’AVC, il faut appeler les urgences au 144, y compris en cette période de crise due au coronavirus.
Le traitement de l’attaque cérébrale (accident vasculaire cérébral, AVC) permet d’éviter de plus en plus de décès et de lésions durables chez les personnes touchées. Mais nombre d’entre elles arrivent trop tard à l’hôpital. À l’occasion de la Journée mondiale de l’AVC le 29 octobre, la Fondation Suisse de Cardiologie souligne combien il est important de connaître les signaux d’alarme. Cela permettrait de sauver plus de vies humaines, comme Lucien Müller, 22 ans, en a par exemple eu la chance. >à l'article: Attaque cérébrale: connaître les signaux d’alarme pour sauver des vies
C’est la deuxième journée de travail de Damian Nydegger à l’Université de Berne lorsqu’un collègue gît inanimé sur le sol. Le jeune homme réagit vite et entame la réanimation. Sans cela, la victime n’aurait pas survécu à son arrêt cardiocirculatoire. Pour cette intervention énergique, Damian Nydegger se voit remettre aujourd’hui à Berne le prix HELP 2019 de la Fondation Suisse de Cardiologie en même temps que quatre autres sauveteuses et sauveteurs. >à l'article: Par un massage cardiaque, il sauve un collègue de la mort subite cardiaque
Lorsqu’un enfant naît avec une anomalie cardiaque, c’est un choc pour les parents. Les incertitudes sont nombreuses: à quelles interventions faut-il s’attendre? Quelles sont les perspectives du nouveau-né? Une nouvelle brochure de la Fondation Suisse de Cardiologie soutient les personnes touchées. >à l'article: Diagnostic de cardiopathie congénitale: une nouvelle brochure soutient les parents
En cas d’infarctus du myocarde, les médecins doivent agir très rapidement. Mais pour cela, il faut être sûr qu’il s’agit bien d’un infarctus. Comme l’a démontré le docteur Raphael Twerenbold à l’Hôpital universitaire de Bâle, un nouveau test sanguin sensible fournit dans de nombreux cas une certitude en l’espace d’une heure. Pour ses travaux de recherche, il reçoit aujourd’hui à Zurich le Prix de la recherche 2019 de la Fondation Suisse de Cardiologie. >à l'article: Nouveau test d’infarctus du myocarde rapide et très fiable
Nous ne pouvons pas tout prédire. Mais nous pouvons éviter des risques inutiles à l’aide du CardioTest de la Fondation Suisse de Cardiologie. >à l'article: Avez-vous déjà la nouvelle année sous contrôle?
Cet hiver, Loipen Schweiz et la Fondation Suisse de Cardiologie ouvrent de nouvelles pistes pour le cœur, dont la première en Suisse romande. Les pistes pour le cœur conviennent aux débutants et aux personnes atteintes d’une maladie cardio-vasculaire. En effet, rester actif en hiver aide à garder la ligne et à prévenir l’infarctus du myocarde et l’attaque cérébrale. >à l'article: L’hiver en pleine forme: inauguration de trois nouvelles pistes pour le cœur

Contact médias
Peter Ferloni
Responsable Communication
Fondation Suisse de Cardiologie
Dufourstrasse 30
Case postale 368
3000 Berne 14
Téléphone 031 388 80 85
ferloni@STOP-SPAM.swissheart.ch

Annonces bouchons pour combler un vide dans vos pages rédactionnelles ou publicitaires.

Informations

Partager le site Internet