Communiqués aux médias

Nos communiqués aux médias sont disponibles ici sous forme de fichiers accompagnés (le cas échéant) des illustrations correspondantes. Ils peuvent être librement repris et publiés. En cas d’utilisation de photos, prière de mentionner la source «Fondation Suisse de Cardiologie», Berne. Nous vous remercions de votre intérêt!

Il y a deux ans, Lara Widmer, alors âgée de 17 ans, a été victime d’une attaque cérébrale. Personne ne s’y attendait. À l’occasion de la Journée mondiale de l’AVC le 29 octobre, la jeune femme et la Fondation Suisse de Cardiologie veulent transmettre un message important: l’attaque cérébrale peut frapper n’importe qui, n’importe quand. Il est crucial que chacun sache reconnaître les symptômes pour pouvoir réagir vite et bien. >à l'article: L’attaque cérébrale peut frapper n’importe qui: une jeune fille de 17 ans sauvée par un traitement rapide
En Suisse, un quart des adultes fument, environ 8000 personnes meurent chaque année des conséquences du tabagisme. C’est en âge scolaire que la plupart des fumeurs prennent leur première cigarette. C’est pourquoi le 29 septembre, Journée mondiale du cœur, la Société Suisse de Cardiologie et la Fondation Suisse de Cardiologie lancent le programme «Ne pas fumer, c’est futé!». Il s’agit que les élèves ne se mettent pas à fumer, ce qui évitera des maladies et décès inutiles. >à l'article: Journée mondiale du cœur 2018. Pour que les élèves le sachent: «Ne pas fumer, c’est futé!»
Pour que les vacances se passent sans mauvaise surprise, il est important de bien les préparer, en particulier en cas de maladie de cœur. Si une intervention a eu lieu récemment, il faut penser à quelques points supplémentaires. C’est pourquoi la Fondation Suisse de Cardiologie propose le dépliant «Pour voyager le cœur léger: conseils aux patients avec une maladie cardio-vasculaire». >à l'article: Voyager en toute sécurité avec une maladie de cœur
Seule une petite partie des victimes d’attaque cérébrale aiguë reçoivent le traitement standard par thrombolyse. En effet, le risque d’hémorragie potentiellement mortelle est souvent considéré comme trop grand. Or, l’analyse d’une banque de données internationale montre à présent que plus de patients pourraient bénéficier de ce traitement. Pour ces travaux de recherche, PD Dr Henrik Gensicke de l’Université de Bâle se voit attribuer le Prix de la recherche 2018 de la Fondation Suisse de Cardiologie doté de 20'000 francs. >à l'article: Plus de patients pourraient bénéficier d’un traitement de l’attaque cérébrale
L’attaque cérébrale frappe en Suisse toutes les 30 minutes. Un quart des 16000 victimes par an en meurt, un tiers reste durablement handicapé. Bien des souffrances pourraient être évitées si les témoins d’une attaque cérébrale réagissaient vite et bien. C’est pourquoi la Fondation Suisse de Cardiologie informe le grand public des principaux symptômes qui doivent conduire à alerter immédiatement le numéro d’urgence 144. >à l'article: Reconnaître l’attaque cérébrale, réagir vite et bien
Lors de la journée mondiale de l’AVC le 29 octobre, la Fondation Suisse de Cardiologie et Insel Gruppe informent: en cas d’attaque cérébrale, chaque minute compte. En raison d’un trouble de la circulation sanguine, des parties du cerveau sont en danger de mort. Il y a 25 ans, un nouveau traitement capable de sauver la vie a été introduit en Suisse. Il permet de remédier au trouble de la circulation dans le cerveau. Mais il est capital que la victime soit rapidement transférée dans un hôpital spécialisé équipé d’un Stroke Center ou d’une Stroke Unit. >à l'article: 25 ans de succès des traitements de l’attaque cérébrale
Les Suisses-ses connaissent-ils les chiffres pertinents pour leur santé? Au plus tard à 50 ans, chacun-e devrait connaître sa tension artérielle ainsi que son taux de cholestérol et de glycémie. En effet, des mesures de prévention permettent de se protéger efficacement de l’infarctus du myocarde. >à l'article: Journée mondiale du cœur 2017: connaître ses valeurs, éviter l’infarctus du myocarde
À l’occasion de son 50e anniversaire, la Fondation Suisse de Cardiologie distribue à partir d’aujourd’hui 5000 CardioTests d’une valeur de 49 francs pièce. Le CardioTest permet de déterminer les facteurs de risque cardio-vasculaire individuels et représente une contribution importante à la prévention. >à l'article: Sachez vos valeurs! La Fondation Suisse de Cardiologie distribue 5000 CardioTests
Bien que les maladies cardio-vasculaires soient en Suisse la cause de décès la plus fréquente, y compris chez les femmes, nombre d’entre elles ne se préoccupent pas assez de leur santé cardiaque. Or, en particulier à partir de 40 ans, il est important pour les femmes de connaître leur risque cardio-vasculaire. En mai et juin, dans le cadre du programme «Femme&Cœur» de la Fondation Suisse de Cardiologie cofinancé par le Fonds de prévention du tabagisme, les femmes se voient proposer dans quelque 370 pharmacies des informations utiles pour un mode de vie sain et plus de bien-être. >à l'article: Le cœur des femmes bat autrement – CardioTest en pharmacie
La Fondation Suisse de Cardiologie décerne le Prix de la recherche 2017 à deux chercheurs. Leurs travaux montrent comment améliorer encore à l’avenir le traitement de l’infarctus du myocarde et de l’attaque cérébrale. >à l'article: Mieux soigner les patients victimes d’attaque cérébrale ou d’infarctus du myocarde

Contact médias
Peter Ferloni
Responsable Communication
Fondation Suisse de Cardiologie
Dufourstrasse 30
Case postale 368
3000 Berne 14
Téléphone 031 388 80 85
ferloni@STOP-SPAM.swissheart.ch

Annonces bouchons pour combler un vide dans vos pages rédactionnelles ou publicitaires.

Informations

Partager le site Internet