Traitement des valvulopathies

De quoi s'agit-il?

Lorsqu’une valvule cardiaque est endommagée au point que le patient n'est plus en mesure de supporter les contraintes journalières sans l’apparition de troubles, une opération des valvules s'avère nécessaire.

Procédé

Selon les cas, on procède à la réparation chirurgicale de la valve cardiaque existante, à son élargissement forcé par ballonnet ou à son remplacement par une valve artificielle ou une valvule biologique (tissus d'origine humaine ou animale). La mise en place d'une nouvelle valve nécessite en principe une opération à coeur ouvert avec l'aide d’une machine cœur-poumons. Mais ces dernières années, on a mis au point des interventions mini-invasives qui permettent, dans certains cas, d'amener sur place par cathéter une valve biologique repliée sur elle-même, sans que le chirurgien soit tenu d’ouvrir la poitrine. Cette opération est appelée implantation valvulaire aortique par cathéter ou TAVI (abréviation de l’anglais Transcatheter Aortic Valve Implantation). La nouvelle valve aortique est déployée au sein de la valve pathologique. Mais dans la mesure où l’on ne dispose pas à ce jour de suffisamment de résultats à long terme pour ce procédé, il est encore réservé aux patients à haut risque opératoire.

Durée d'hospitalisation

l'opération avec intervention de la machine cœur-poumons se déroule sous anesthésie générale et dure avec les préparatifs trois à cinq heures. L'opéré peut généralement quitter l'hôpital après une à deux semaines. Une reprise de l'activité professionnelle est possible normalement dans les deux à trois mois qui suivent.


En savoir plus

Traitement des valvulopathies

La brochure explique à quoi servent les valvules, comment on remédie à leur dysfonctionnement, comment se déroule l'opération ou l'intervention, et enfin quelles sont les précautions à prendre après l'intervention.

Commander ici

Partager le site Internet