Démence vasculaire

Lorsque les performances cérébrales diminuent de plus en plus et que la personne touchée ne peut plus se débrouiller seule au quotidien, on parle de démence. Diverses maladies peuvent en être à l’origine. En termes de fréquence, les maladies vasculaires et les troubles circulatoires sont la deuxième cause après la maladie d’Alzheimer.

Qu’est-ce qu’une démence vasculaire?

La démence est un terme général qui décrit un état du cerveau dans lequel ses performances diminuent progressivement. La personne concernée est limitée dans la vie quotidienne, elle n’est plus autonome. Diverses maladies peuvent être à l’origine d’une démence, la plus fréquente étant la maladie d’Alzheimer. La deuxième forme en termes de fréquence est la démence vasculaire, c’est-à-dire liée aux vaisseaux sanguins. Dans le cas de la démence vasculaire, des troubles circulatoires dans le cerveau entraînent la destruction de neurones. Ces troubles peuvent être dus à une grosse attaque cérébrale, à plusieurs petites attaques «silencieuses», passant inaperçues, ou à des lésions de très fins vaisseaux qui s’aggravent progressivement, en particulier du fait d’une hypertension artérielle. Bien souvent, des dommages vasculaires sont aussi présents dans la maladie d’Alzheimer. Il n'est donc pas toujours possible de distinguer clairement les différentes formes de démence et on parle par conséquent de formes mixtes.

Quels sont les symptômes de la démence vasculaire?

Les symptômes de la démence peuvent être très divers. Dans la démence vasculaire ou à forte composante vasculaire, des troubles de la mémoire ne se manifestent pas toujours au début, comme c’est le cas avec la maladie d’Alzheimer. Les symptômes suivants peuvent être un signe de démence vasculaire:

  • Troubles du langage et de l’attention
  • Réflexion ralentie
  • Difficultés à planifier et réaliser des activités de tous les jours
  • Démarche mal assurée ou ralentie
  • Modifications de la personnalité et sautes d’humeur

Mais nombre de ces symptômes peuvent accompagner d’autres maladies. Ils doivent donc être évalués par un-e expert-e compétent-e, spécialisé-e dans le diagnostic des démences.

Quel est le rapport entre la démence vasculaire et la santé cardiaque?

Le terme «vasculaire» est un indice très net: en cas de démence vasculaire, les vaisseaux sanguins sont endommagés, ce qui entraîne des troubles circulatoires. Bien souvent, une athérosclérose est présente. Mais l’état des vaisseaux sanguins n’est pas seul lié à la démence vasculaire, l’état du cœur joue aussi un rôle: une fibrillation auriculaire non diagnostiquée peut entraîner des attaques cérébrales à répétition, d’où la destruction de neurones. De même, si les fonctions du cœur sont affaiblies, p. ex. en cas d'insuffisance cardiaque, le cerveau peut être chroniquement mal irrigué, ce qui favorise l’apparition d’une démence vasculaire.

Quels sont les facteurs qui accroissent le risque?

Les facteurs suivants accroissent le risque de démence vasculaire:

  • Hypertension artérielle, hyperlipidémie (cholestérol), hyperglycémie (diabète)
  • Mode de vie malsain: tabagisme, manque d’activité physique, alimentation déséquilibrée
  • Maladies non ou insuffisamment soignées: fibrillation auriculaire, insuffisance cardiaque, apnées du sommeil

Bref, tout ce qui est mauvais pour le cœur est aussi mauvais pour le cerveau. Au même titre que les maladies cardio-vasculaires, on peut aussi prévenir la démence vasculaire. Enfin, il y a aussi des facteurs non modifiables, par exemple une prédisposition familiale ou l’âge.

Comment soigne-t-on la démence vasculaire?

Les lésions du cerveau son irréversibles. Cependant, les mesures suivantes aident à freiner la progression de la maladie:

  • Traitement de l’hypertension artérielle, de l’hyperlipidémie et du diabète
  • Traitement d’une éventuelle maladie de cœur
  • Modifications du mode de vie: arrêter de fumer, avoir une activité physique et intellectuelle régulière, une alimentation équilibrée
  • Des médicaments peuvent aider à stabiliser la mémoire ou à atténuer des symptômes concomitants tels qu’une dépression

Où puis-je trouver plus d’informations?

  • Votre médecin de famille est votre premier interlocuteur en cas de questions sur la démence.
  • Bien souvent, il faut des examens approfondis dans une consultation mémoire, auprès d’un-e neurologue ou d’un-e neuropsychologue.
  • Vous trouverez plus d’informations sur la démence et son diagnostic sur le site de l’association Alzheimer Suisse

Consultation

Consultation

Nous répondons à vos questions par écrit ou par cardiophone.

[Translate to Französisch:] spenden

Les dons contribuent à mieux comprendre les maladies cardio-vasculaires, les dépister plus tôt et les traiter avec plus d’efficacité. Vous aussi, aidez-nous.

Partager le site Internet