Suis-je en danger?

Un risque sous-estimé !

En Suisse, environ un adulte sur quatre est hypertendu, soit au total environ 1,5 millions d’hommes et de femmes. L’hypertension concerne même près de la moitié des hommes et femmes âgés de plus de 60 ans. L’hypertension artérielle est le diagnostic le plus fréquemment posé en cabinet médical. D’autres faits sont inquiétants: un tiers des personnes touchées ne sont pas conscientes du risque qu’elles encourent parce qu’elles ne contrôlent pas leur tension artérielle régulièrement. Un autre tiers des personnes touchées sont au courant de leur hypertension mais ne prennent pas suffisamment au sérieux les recommandations de leur médecin et encourent donc un risque accru de séquelles. L'hypertension artérielle peut aussi concerner les enfants et les adolescents. C'est la raison pour laquelle nous recommandons de mesurer la tension artérielle une fois par an dès l'âge de 18 ans. Un diagnostic précoce permet de modifier à temps son mode de vie et d'éviter éventuellement un traitement à vie de l'hypertension artérielle. De plus, il s'agit d'un moyen simple et peu onéreux d'agir contre des facteurs de risque cardio-vasculaire, - notamment d'attaque cérébrale -, majeurs. 

Y a-t-il des signes ?

L’hypertension artérielle se développe la plupart du temps lentement, sans que les intéressés ne remarquent quoi que ce soit. La plupart des gens atteints d’hypertension ne présentent aucun symptôme ou trouble quelconque. Ce n’est que si l’hypertension est très forte qu’elle se manifeste éventuellement par des maux de têtes, des troubles de la vue, des vertiges, de la fatigue ou des bourdonnements d’oreilles. Mais de tels symptômes peuvent aussi bien avoir d’autres causes.

La seule manière de connaître sa tension artérielle est de la faire mesurer. C’est pourquoi nous recommandons, à partir de l’âge de 18 ans, de faire contrôler sa tension artérielle au moins une fois par an par un professionnel, c’est-à-dire en cabinet médical ou à la pharmacie. 


Partager le site Internet