Mesure de la tension artérielle

De quoi s'agit-il?

La mesure de la tension artérielle sert à établir la réalité d’une hypertension. Lorsque quelqu'un est traité pour hypertension, on doit régulièrement mesurer sa tension artérielle pour contrôler l’efficacité de sa thérapie. Le patient peut aussi le faire lui-même.

Procédé

Pour effectuer cette mesure, il existe différents appareils et méthodes. Le médecin utilise le plus souvent la méthode des bruits ou auscultatoire. Il met un brassard sur le bras du patient et le gonfle. Puis il place son stéthoscope au niveau du pli du coude et laisse l’air s’échapper du brassard. Il écoute alors les bruits successifs de l’artère brachiale, correspondant aux valeurs supérieure et inférieure de la tension artérielle. La méthode oscillométrique mesure les variations de la tension artérielle au moyen d’un appareil automatique. La méthode est de plus en plus souvent utilisée pour l’automesure ainsi que pour la mesure à l’hôpital.

Tension artérielle des 24 heures

La tension artérielle varie. Les valeurs mesurées divergent pour diverses raisons. À côté de variations tout à fait naturelles (heure du jour, effort physique), beaucoup d'autres causes, dont le stress au cabinet médical, peuvent influencer les mesures. Pour poser un diagnostic objectif d'hypertension et pour contrôler un traitement, on réalise chez certains patients une mesure de la tension artérielle des 24 heures. Le médecin programme un petit appareil que le patient va porter sur lui pendant 24 heures. L'appareil mesure la tension artérielle automatiquement à l’aide d’un brassard pendant un jour et une nuit à intervalles réguliers décidés à l'avance. Les mesures peuvent être imprimées avant leur exploitation. La mesure moyenne des 24 heures devrait être plus basse (inférieure à 125/80 mmHg) que les valeurs habituelles relevées dans la journée. Cette mesure prolongée montre aussi au médecin si la tension artérielle baisse la nuit comme elle le doit.


Partager le site Internet